Search
  • genevabeez

Ne perdez pas la moitié de votre ruche en laissant l'essaimage se faire.

Il faut essayé de contenir la fièvre de l'essaimage qui se développe déjà en avril selon les conditions météorologiques. On peut se résoudre à passer en revue chaque cadre et détruire les cellules royales qui se sont formées au risque d'un manquer une!

Il y a cependant une méthode bien pratique qui consiste à ajuster les cadres dans deux corps différents séparés par une hausse. Chaque corps est séparé de l'autre par la grille à reine et par un panneau à multiple entrées.

Mais d'abord il faut trouver la reine.

Gérer l'essaimage en forçant la colonie à bouger à l'intérieur de la ruche

Pas toujours facile de trouver la reine, surtout si elle n'a pas été marquée auparavant.


Lorsque la reine est repérée sur un cadre, on met ce cadre dans un corps vide au centre de cadres vides. On ajoute un second cadre du couvain de base avec suffisamment de cellules vide pour que la reine puisse pondre. Ce corps sera placé sur un fond à l'emplacement initial de la ruche. On pose la grille à reine dessus puis la hausse et ensuite le panneau à multiples entrées sur cette hausse. Finalement on replace sur ce panneau comme dernier étage le corps du couvain initial dans lequel on aura placé deux cadres neufs en lieu et place des 2 cadres de couvain qui se trouvent dans le corps de base avec la reine.

La gestion des ouvertures se fait en alternance afin de faire circuler les butineuses, les ouvrières et les jeunes abeilles dans les différents corps.

La hausse continue a se remplir et les abeilles auront eu l'impression d'avoir essaimé.

Le résultat final est la création de cellule à reine dans le corps du haut que l'on pourra soit détruire soit replacer dans des nucléi préparés pour l'occasion.


13 views0 comments